• BAUDENS Pauline

Travaillent-ils vraiment chez eux ?



« Avec le confinement, mes employés travaillent de chez eux. J’en suis sûr, ils ne travaillent pas mais jouent aux jeux vidéo. » Qui dit télétravail, dit travail à distance, la crainte pour beaucoup d’employeurs et managers c’est l’idée que les employés ne travaillent pas puisqu’on ne les voit pas.


Pour beaucoup d’entreprises peu habituée au télétravail, cette nouvelle tendance, résultant de la situation pandémique dans laquelle nous nous trouvons, fait peur. Mes employés vont-ils faire les tâches en temps et en heure ? Vont-ils réaliser les objectifs fixés ? Travaillent-ils assez ?


Pour ne pas perdre la main sur ses employés, il existe bien entendu des moyens de contrôle même dans le cas où les employés sont en télétravail.


Cependant, pour fonctionner à merveille la relation employé-manager doit être basée sur la confiance. La confiance que l’employé va remplir tous ses objectifs et faire de son mieux.

Pour créer cette relation de confiance, le manager se doit d’être clair sur ce qui est attendu de l’employé et se doit d’être à l’écoute de celui-ci pour comprendre ses besoins et motivations et le soutenir en cas de nécessité. Pour construire cette confiance et l’entretenir, il est important de laisser une marge de manœuvre à l’employé pour que celui-ci gagne en autonomie, se rende capable de prendre d’autres responsabilités mais avant tout pour qu’il se sente capable, confiant et surtout motivé. En effet, un employé se sent plus redevable à une entreprise qui lui offre une certaine autonomie et sa confiance, mais surtout il est plus heureux.


Cependant, cela ne suffit pas, pour avoir confiance en ses employés et leur permettre de gagner en autonomie, de se développer personnellement et d’apprécier d’autant plus leur job, plusieurs attitudes sont à adopter:


1. La confiance en soi: En effet, pour être capable d’accorder sa confiance encore faut-il avoir confiance en soi même.


2. L’intégrité. Il s’agit d’être honnête envers les employés mais aussi envers soi-même, c’est-à-dire être conscient de ses failles et de ses forces sans s’en cacher. Les managers, de part la hiérarchie d’entreprise, peuvent être tentés de manœuvrer voir de manipuler de manière stratégique les employés. C’est un comportement qu’il faut se méfier et éviter d’adopter à tout prix, au risque de perdre à tout jamais la confiance des employés.


3. Les intentions. Il est évident que les intentions doivent être bonnes pour instaurer un climat de confiance au sein d’une équipe.


4. La compétence. Pour que les employés accordent leur confiance à leur manager, il faut qu’ils le pensent compétent et non pas tombé de la dernière pluie!


5. La tolérance. Il faut faire preuve de tolérance et de compréhension envers les employés. Les employés ne sont pas une extension du manager. Ils ont leur propre manière de réfléchir et de fonctionner. Ainsi, il faut être capable d’accepter que les tâches puissent être faites de manière différente pour obtenir les mêmes résultats.


Pour instaurer une relation basée sur la confiance, il est habile d’apprendre à connaître ses employés en leur proposant des « cafés virtuels » par exemple. C’est aussi une manière avisée de comprendre leurs besoins et leurs peurs. Dans la situation actuelle, cela peut se révéler nécessaire. Montrer un peu de sa vulnérabilité et laisser entrer les émotions dans le monde du travail, loin d’être une faiblesse, pourrait renforcer le climat de confiance mais aussi détendre l’atmosphère et réduire les frustrations dans l’entreprise.



La situation actuelle pousse à s’adapter à un nouveau modèle de management qui se doit plus souple et davantage tourné vers les résultats et moins les moyens pour obtenir ces mêmes résultats. La communication entre le manager et les employés doit permettre d’offrir davantage d’autonomie à ces derniers. Des employés plus libres, confiants et simplement heureux travaillent tout simplement mieux et sont davantage loyaux, une multitude d’études le prouve. La confiance est clé et se gagne par la patience et la croyance en la volonté de bien faire de chacun.

17 vues