• BAUDENS Pauline

Saisissez l’attention de votre public en réussissant vos intros


Stop aux « Bonjour, je suis Manon, je suis heureuse d’être parmi vous » !


Accrochez votre public dès vos premiers mots. Réveillez-le. Passez-lui l’envie de checker le Smartphone, qui est, soi-dit en passant, votre plus grand compétiteur lorsque vous présentez.


Pour cela, il vous faut surprendre votre public, l’inspirer, lui faire vivre des émotions, et cela commence par une introduction réussie !


Par ailleurs, cela implique que votre discours soit préparé et votre introduction sue sur le bout des doigts.


Je vous propose ainsi 7 façons d’introduire votre présentation pour surprendre votre audience, certainement en train de penser à tout autre chose, et attirer son attention pour les minutes qui vont suivre.


🔆


Pour percuter votre public, vous pouvez choisir d’introduire…



…Par une citation


Commencer une présentation sur le bonheur au travail par quelque chose comme « George Sand s’est un jour exclamée : « Laissez-moi fuir la menteuse et criminelle illusion du bonheur ! Donnez-moi du travail, de la fatigue, de la douleur et de l'enthousiasme. » », peut avoir un véritable impact !


Quelle que soit votre citation, vous devez rebondir dessus d’une belle façon. D’ailleurs, cette dernière doit être en lien avec votre sujet. Dans le cas de la citation de George Sand, il y a un petit côté « provocation » intéressant.


Si vous choisissez cette solution, faites en sorte que la citation provienne d’une personne assez connue pour que le public la connaisse et s’y réfère facilement. Autrement, le public se sentira un peu dépassé, et ce n’est pas le but. Le but est de valoriser le public, et de lui donner une place dans la présentation pour qu’il écoute activement la présentation.


…Une anecdote étonnante


« Il y a quelques années de ça, je me suis retrouvée en face d’un public très similaire à vous. Sauf que c’était la première fois que je m’adressais sur un podium en face d’une foule. Ça n’a pas loupé, j’ai tremblé, sué, bégayé. Difficilement, j’ai sorti les mots de ma bouche, pour prononcer mon discours. […] »


Ce pourrait être une introduction pour une présentation sur la prise orale en public par exemple. Partager son propre vécu est fort. Le public en raffole. De plus, montrer de la vulnérabilité rend le public empathique. Il vit votre histoire, se sent à votre place. C’est donc un excellent outil pour gagner l’attention de l’audience, et surtout la garder.


D’ailleurs, c’est un outil que vous pouvez utiliser tout au long de votre présentation pour maintenir l’attention du public.



…Une blague bien pensée


« J'ai passé le meilleur temps de ma vie pendant le confinement. J'ai fait ce que je voulais, quand je voulais. Depuis que tout a rouvert, j’ai dû retourner au travail, et je me suis senti obligé de passer du temps avec des amis. J’essaie de me réveiller de ce cauchemar ! ». Ceci pourrait être un exemple de blague pour commencer un discours. Bien entendu, pour être drôle, elle doit être prononcée avec ironie ou comique. Commencer par une blague brise la glace. Si celle-ci est bien faite et fait son effet, vous créez une connexion avec le public, en plus de le réveiller et de le faire rire. Ainsi, c’est une super astuce. Comme vous le savez, faire rire, c’est séduire !


Par contre, cette blague, il faut la réussir, car sinon elle fait un flop. Par conséquent, il faut beaucoup la travailler. L’idéal est de la tester au préalable sur des proches, ou des collègues, avant de la faire devant une audience de taille. Sachez que le public pourrait ne pas réagir à votre blague, ne pas la comprendre, ou même ne pas l’apprécier si celle-ci touche un sujet sensible. Choisissez donc des blagues neutres, ni racistes, ni sexistes. Mieux, commencez par rire de vous-même, ce sera toujours mieux vécu par le public qui rira à gorge déployée. Dans tous les cas, soyez prudent en utilisant cette technique, car c’est quitte ou double. 



…Une statistique époustouflante


Pour débuter une présentation sur les violences à l’encontre des femmes, vous pourriez par exemple dire : « Saviez-vous que les femmes sont 10 fois plus exposées que les hommes aux injures à caractère sexiste ? ». De même, vous pourriez dire « En ce jour, nous comptons plus d’un million de morts du Covid-19. Comment agir pour lutter ? », si vous souhaitez présenter des moyens d’action par exemple pour lutter contre la propagation du virus.


Mettre en avant un chiffre illustrant un fait, est une belle manière de commencer un discours. Cependant, il faut mettre un gros chiffre choquant, qui indigne le public et le range de votre côté. En effet, en surprenant de cette manière, le public va vouloir en savoir davantage, et aller plus loin dans ses indignations. C’est donc une belle façon de le faire réagir, et surtout plus tard, de le faire agir avec des appels à l’action.



…Une ou plusieurs questions à votre audience


« Levez-vous tous de votre chaise. Avez-vous un compte Twitter ? Si oui, asseyez-vous. Avez-vous un compte Facebook ? Si oui, asseyez-vous. Avez-vous déjà navigué sur Facebook ? etc… ». L’idée ici est de procéder par élimination en dynamisant le public pour capter son attention. Vous pourriez utiliser cette même ouverture si vous parlez par exemple de l’énorme place des médias sociaux dans notre vie quotidienne.


Vous n’êtes pas obligé de procéder par élimination et de faire lever de leur chaise le public. Vous pouvez simplement poser une ou deux questions marquantes qui exposent un problème ou un phénomène que tout le monde rencontre un jour ou l’autre, ou dans le quotidien. Il faut marquer le coup et faire participer le public, si vous souhaitez un public réveillé qui écoute pleinement et avec attention votre discours.


Si vous choisissez de poser une ou plusieurs questions à votre audience, faites très attention de choisir des questions simples et courtes, qui se répondent par oui ou non. D’ailleurs, vous pouvez préciser au préalable : « Levez la main, si vous … [votre question] ». Ensuite, pensez à faire un effort supplémentaire dans la prononciation de la question. Tout le monde ne sera pas attentif au moment où vous la poserez. Ainsi, il faut qu’elle soit hautement audible. De même, attendez la réaction du public. Soyez patient. Laissez à votre audience le temps de comprendre la question, d’y répondre et peut-être même de s’exclamer ou de rire. Dans tous les cas, sachez que c’est l’une des astuces les plus faciles à mettre en place dans votre présentation pour capter l’attention, et des plus efficaces. En effet, vous rendez votre public actif.



…Une référence stupéfiante


Bien entendu, vous pouvez chercher dans les actualités des références pertinentes. Vous pouvez également faire appel à des références historiques, ou des connaissances générales que tout le monde connaît. Par exemple, si vous faites une présentation business, cela peut surprendre si vous commencez par parler de Star Wars pour dire « Comme nous l’apprenons dans Star Wars, nous devons utiliser la force qui est en nous […] ». Le simple fait de mentionner ce titre de film, qui n’a d’habitude rien à voir avec ce type de présentation, crée un inattendu qui surprend et réveille le public. Être original dans ses références est donc un très bon moyen à utiliser pour attirer l’attention sur vous. Star Wars n’est qu’un exemple, il y en a une infinie d’autres. Faites preuve d’originalité.



…Une petite musique ou une courte vidéo


Je l’ai déjà vu, et à chaque fois cela a retenu mon attention. Je me souviens du discours des personnes qui ont utilisé cette technique, tout simplement parce que cela sort de l’ordinaire. Surtout si, soudain sans même avoir prononcé un seul mot, le présentateur met une musique. Bien entendu, cela dépend de la musique. Pour autant, si cette dernière est bien choisie, elle peut faire passer des émotions à l’audience qui s’en réjouira. Vous pouvez aussi par exemple choisir de jouer de la guitare pour introduire. Cependant, j’entends bien que vous pourrez très difficilement le faire lors d’une présentation technique ou de business, car encore une fois, cela doit faire sens avec votre discours et le message que vous souhaitez faire passer. De la même manière, la façon dont vous rebondissez sur cette originalité sera importante.


🔆


Pour conclure, il existe plusieurs types d’accroches pour attirer les yeux du public sur vous, et le « dé-scotcher » des Smartphones, ou simplement de ses pensées. Une fois l’attention sur vous, c’est à vous de jouer pour faire passer votre message dans la partie développement de votre discours, et de le graver dans leur esprit grâce à une conclusion inspirante. Dans tous les cas, faire une super introduction annonce une chouette présentation que l’on a envie d’écouter. Ainsi, je ne peux que vous conseiller de hautement la soigner ! Mettez toutes les chances de votre côté pour rocker sur scène !


🔆


Pour vous tenir au courant de tous nos prochains événements et publications, inscrivez-vous à notre newsletter !

>> Pour vous inscrire, cliquez ICI ! <<

29 vues