• BAUDENS Pauline

10 clés pour captiver votre public !

Gagnez l'attention du public en les inspirant.

Voilà trop longtemps que cet exposé sur les mutuelles dure. Vous sentez que vos yeux se ferment. Vous ne voulez pas paraître impoli, alors vous luttez vaillamment pour rester éveillé. Puis, un moment de faiblesse, vous vous endormez.


Pensez-vous que ce soit le thème des mutuelles qui vous fasse défaut et qui vous ennui ou la voix monotone du présentateur ?


En réalité, écouter quelque chose de passionnant mais racontée d’une manière ennuyeuse est bien plus assommant que de raconter quelque chose de peu intéressant mais avec passion et énergie.


Je me rappelle de mon cours de droit fiscal qui était incroyablement fascinant, alors qu’il n’y a pas de thème plus barbant. La raison étant que mon professeur était un excellent orateur qui nous captivait tous.


Captiver n’est pas un talent donné à quelques-uns. Nous pouvons tous l’être lorsque nous racontons des histoires, nous donnons des présentations, en bref lorsque nous nous exprimons devant les autres. Il nous faut simplement l’apprendre et s’entraîner.


Je vous propose ainsi 10 clés pour que vous aussi vous deveniez une source d’inspiration pour d’autres :


🔆


1. Adoptez votre style


Pour faire un beau discours, l’un des critères premiers est de rester vous-même. Vous avez votre propre individualité et manière d’être. Devenez singulier et trouvez-vous une spécificité qui sera votre label. Par exemple, vous pouvez décider de porter pour chaque présentation des vêtements particulièrement colorés.


Je me rappelle par exemple que mon ancienne manager portait un tailleur entièrement rouge à chaque événement.


De même que l’ambassadrice américaine de Pologne, Georgette Mosbacher, elle plus extrême, s’est habillée entièrement de rouge lors de l’événement « Perspektywy Women in Tech 2018 » à Varsovie. J’ai eu la chance de participer à cet événement. Et cette femme, que ce soit dans la manière de parler ou de s’habiller, aura marqué mon esprit à tout jamais. Vous ne le voyez pas sur la photo ci-dessous mais elle portait en plus de ce manteau rouge, des collants et des bottines à talon d’au moins 15 cm de la même couleur.

Source phto : Perspektywy Women in Tech


De quoi surprendre, et se rendre inoubliable !



2. Soyez vivant, mettez de l’enthousiasme et des émotions


Pour captiver, avant toutes choses il vous faut vous-même apprécier raconter votre discours et être intéressé par le sujet. Parce que le sujet vous passionne, vous n’aurez aucun mal à partager votre émotion et à montrer votre enthousiasme le jour venu.

Les meilleurs discours sont ceux qui nous font vaciller entre la joie, la tristesse, la colère.


Pour reprendre l’exemple de Georgette Mosbacher, son discours m’a énormément marqué car elle a montré une maîtrise parfaite des émotions. Elle nous a fait passer de la joie, à la colère puis de la tristesse à la fierté. Elle a même versé une larme durant son discours. Je me demande encore aujourd’hui si cette larme était calculée ou vraiment ressentie ! Dans tous les cas, elle m’a captivé les 30 minutes qu’elle a parlées. Je n’ai jamais décroché et je me souviens encore de phrases prononcées pendant son discours deux ans plus tard.


Ainsi, ce qui accroche l’audience à votre présentation, c’est bien l’énergie et les émotions que vous leur faites ressentir en les ressentant vous-même. En donnant une présentation pleine d’émotions, en les exprimant mais aussi en les nommant, vous entrainerez avec vous un public tout simplement subjugué par tant de ressentis !



3. Racontez sous forme d’histoires


Est-ce que vous vous souvenez d’histoires personnelles de vos professeurs à l’école ? Mon cerveau en est plein ! En effet, souvent les histoires marquent l’esprit, et d’ailleurs je parie que les professeurs avaient toute votre attention lorsqu’ils vous racontaient leurs histoires.


Commencez par « je vais vous raconter une histoire qui m’est arrivée […] » et je vous garantis que cela attirera l’attention. Puis, si l’histoire est chouette et assez bien racontée, votre public aura les yeux rivés sur vous à en oublier de cligner les paupières.


D’ailleurs, Patrick Lencioni l’a bien compris et explique comment créer une équipe soudée dans son livre Optimisez votre équipe : les cinq dysfonctions d’une équipe, une fable pour les dirigeants non pas en décrivant des principes barbants mais en racontant l’histoire fictive de l’équipe de comité de direction d’une entreprise et en plaçant des concepts tout au long de l’histoire. C’est audacieux ! Ce livre se lit d’une traite au même titre qu’un bon roman. Vous pourriez utiliser la même technique lorsque vous présentez des principes risquant d’être barbants par exemple.



4. Utilisez des phrases et mots simples


Pensez à Donald Trump. On peut dire ce qui est mais c’est un excellent orateur. Tout le monde le comprend car il utilise des mots simples et des phrases courtes.


En plus de cela, Donald Trump est également adepte de la répétition des mots-clés pour vous les graver dans le cerveau. Ce que je ne vous conseille pas forcément de faire. D’ailleurs, Georgette Mosbacher s’exprime d’une manière très similaire. Ce doit être un truc que font les Américains. 😉


Cependant, je vous assure qu’en utilisant que des mots faciles à comprendre, des phrases courtes et des explications simples dans vos discours, vous augmentez drastiquement les chances que votre audience vous écoute et surtout vous comprend. A contrario, si vous utilisez du jargon de spécialistes, à moins que vous vous adressiez à d’autres spécialistes du même domaine, vous prenez le risque de perdre votre interlocuteur. Car, au moindre mot que l’interlocuteur ne comprend pas, dans sa tête il va se dire « pardi, qu’est-ce que cela veut bien dire ? ». Il lui faudra alors quelques secondes pour se replonger dans vos explications. Si ces dernières sont complexes, il est déjà perdu.



5. Surprenez par vos mots


Dans votre discours placez des mots inattendus ou dites quelque chose d’étonnant pour créer de la perplexité envers votre auditoire. S’il ne vous écoutait pas, maintenant il le fait.


Lors d’un pitch (3 minutes de présentation top chrono) que j’ai donné au sein de mon ancienne entreprise pour présenter un projet sur une application de voyage, j’ai présenté ma personne, en anglais, comme ceci : « I am Pauline. For those who already know me, they know that I am a hardcore traveller ». (Je suis Pauline. Ceux qui me connaissent savent que je suis une voyageuse « hardcore »). Sans m’en rendre compte, j’ai réveillé le public. « Hardcore », ce n’est pas un mot qu’on entend dans le monde professionnel. Après ma présentation, plusieurs collègues m’en ont reparlé car ça les a interpellé et fait sourire. Ce qui témoigne de l’écoute qu’ils m’ont accordée à ce moment-là.


Vous pouvez surprendre en utilisant des mots forts ou même une phrase qui est un peu bizarre et qui interpelle. Vous pouvez aussi surprendre en choquant gentiment et avec bienveillance pour titiller le public. En faisant cela, on se rappellera de vous et de votre discours en particulier.


Ainsi, soyez imprévisible !



6. Créez du suspense


Plus que surprendre, créez du suspense !


Vous n’avez pas la possibilité de mettre une musique angoissante en fond durant votre présentation ? Quel dommage ! Il vous faudra créer du suspense autrement.


Mettre du suspense dans votre discours ou dans votre histoire tiendra le public en haleine. Ce suspense vous le créer en mettant tout d’abord de l’émotion dans vos dires pour que l’audience connecte avec vous et développe de l’empathie pour vous. L’idée est d’une nouvelle fois surprendre l’audience par des retournements de situation ou en créant l’envie d’en savoir toujours plus.


L’une des techniques les plus faciles à mettre en place pour créer le suspense est de prendre des pauses à des moments propices dans votre discours, surtout si vous racontez une histoire. Le public voudra en savoir plus. Apprenez à jouer avec sa patience. Mon voisin est un pro dans le domaine. Lorsqu'il raconte une histoire et au fil de l’histoire, il place des blancs. Ces mini-moments d’attentes produisent en moi une envie irrésistible d’en savoir plus et qu’il termine son histoire au plus vite pour briser le suspense.



7. Prenez une posture confiante


Sur scène, tenez vous droit, occupez l’espace, mais surtout adoptez une gestuelle qui fait sens. Par exemple, lorsque vous parlez de quelque chose d'entraînant avancez d’un pas, et reculez lorsque vous vous exprimez sur une peur. Lorsque vous donnez différentes idées, différents points, faites à chaque fois un pas de côté pour appuyer le changement d’idée.


Toutes sortes de méthodes existent. Il s’agit d’en adopter une qui vous correspond et qui vous aide à appuyer votre discours, à mieux transmettre les informations que ce soit dans la gestuelle des bras, du corps mais aussi dans les déplacements sur scène. Il n’y a pas de plus angoissant à regarder qu’un présentateur qui donne l’impression de faire une marche à pied sur scène avec beaucoup de nervosité. Si vous avez tendance à le faire, c’était mon cas avant, préférez rester là où vous êtes et faites uniquement le pas en avant, en arrière ou sur les côtés que je vous ai décrit plus haut.


Aussi, lorsque vous êtes sur une scène, une astuce pour paraître plus présent est de doucement basculer son poids un poil en avant en s’appuyant sur la plante avant de vos pieds, comme le montre le personnage à droite sur l'image ci-dessous, et de s'entraîner à présenter comme cela. Cela donne plus de prestance et vous rapproche de l’audience qui vous témoignera plus d’empathie.



8. Utilisez votre regard


Devant une audience, l’une des clés pour captiver c’est de balayer la salle du regard d’une certaine manière pour faire sentir à votre public que vous vous adressez à lui. L’une des meilleures manières de faire que je connaisse est celle de quadriller l’audience du regard.


D’abord, regardez un visage à gauche (par exemple A sur l’image), puis au centre (B), puis à droite (C), puis de nouveau au centre (B) et à gauche (A). Ensuite, recommencez. Faites-le avec lenteur. Je vous l’accorde, maîtriser le regard n’est pas le plus évident surtout lorsque l’on n’est pas à l’aise à l’oral. Cela implique de posséder un certain contrôle de soi pour réellement maîtriser la technique.

Cependant, en donnant l’impression de regarder l’ensemble de votre audience vous gagnerez leur amitié. Les personnes composant votre public auront la sensation que vous vous adressez à eux personnellement. Vous créez alors de la connexion.



9. Variez votre timbre de voix


Vous avez la possibilité de varier différents paramètres dans votre voix :

  • le volume,

  • l’intonation,

  • le débit des mots.

Ainsi pour captiver l’audience, jouez de ces paramètres. Parlez haut et fort pour être entendu, puis ni trop vite, ni trop lentement. Car, si vous parlez trop vite, votre audience risque de ne pas suivre et si vous parlez trop lentement, ils vont s’endormir. Aussi, espacez vos phrases. Ensuite, variez vos intonations pour soit réveiller le public et montrer votre enthousiasme, soit créer du suspense, ou autres. Pour finir, n’oubliez pas d’articuler pour être bien audible.


Pour bien maîtriser et choisir le bon timbre de voix, puis pour améliorer votre diction, vous pouvez vous entraîner à lire plusieurs fois vos discours ou même des paragraphes de livre, tout d’abord avec clarté puis en exagérant les émotions et les intonations.



10. Souriez !


N’oubliez pas de sourire au public. Le public est votre ami. Personne ne souhaite l’échec de votre présentation, car il n’y a rien de plus embarrassant pour le public qu’un présentateur qui rate sa prestation. Puis, personne ne veut perdre son temps. Le public ne demande qu'à être ébloui et inspiré.


En souriant tout simplement, vous créerez une connexion avec votre public et vous lui paraîtrez sympathique.


Bien entendu, de grands sourires ne sont pas toujours appropriés. Par exemple, je ne vous dis pas d’en faire de grands alors que vous présentez les futures stratégies marketing devant le comité d’entreprise, mais d’au moins paraître aimable. Et malgré le sérieux de la situation, rien ne vous empêche de tout de même sourire un peu, juste un tout petit peu, avec gentillesse et intelligence.


🔆


En résumé, le secret pour captiver est dans la connexion que vous créez avec votre audience en lui dévoilant votre vulnérabilité, j’entends par là vos émotions. Ainsi, n'hésitez pas à mettre des émotions, mais aussi de l'énergie, dans vos discours pour les partager avec votre public. Vous pouvez ensuite user de votre gestuelle et de votre regard pour renforcer cette connexion.


Bien évidemment, la manière dont vous racontez importe également. Si vous provoquez la surprise, l’impatience face au suspense, l’intérêt de par l’histoire que vous racontez, le public aura les yeux braqués sur vous et voudra en savoir toujours plus.


Puis, pour marquer les esprits à tout jamais, n’oubliez pas d’être singulier dans vos mots, dans votre manière de vous exprimer, dans la forme. Pour devenir mémorable votre style importe énormément !


De plus, rien ne vient sans un peu de courage et d’effort ! C’est votre tour d’inspirer d’autres !


🔆


Nous avons réalisé une formation gratuite en 7 jours, pour vous aider à créer votre tout premier workshop et garantir son succès auprès de vos collègues. Cliquez ICI pour débuter la formation ! Osez changer les codes !