• BAUDENS Pauline

Comment vivre et lutter contre le syndrome de l’imposteur ?

Vous ne vous croyez pas à la hauteur dans votre job ? Vous doutez de votre légitimité ? Vous craignez de ne pas être crédible ? Pire, vous avez peur que votre incompétence soit démasquée ?


Si vous répondez « oui » à toutes ces questions, il est probable que vous souffrez du syndrome de l’imposteur !

Le syndrome de l’imposteur se traduit par des doutes sur la légitimité de posséder tel rôle dans l’entreprise, ou de mériter des récompenses. Ce syndrome conduit les personnes à avoir peur d’être démasquées, car faisant un rôle dont elles ne sont pas légitimes. Elles se sentent tout simplement comme des imposteurs, d’où le terme. Bien entendu, il existe plusieurs degrés du syndrome de l’imposteur.


Les personnes souffrant du syndrome de l’imposteur ont tendance à se critiquer, voire à se dévaloriser, ce qui nuit à leur épanouissement. Elles veulent tout réussir, et tout de suite, avec la peur au ventre d’échouer et d’être découvert « imposteur » par les autres. Ainsi, elles se donnent généralement à fond, et malgré tout, ont du mal à reconnaître qu’elles ne sont pas là par hasard.


Dans un article précédent, je témoigne comment moi-même, j’ai vécu le syndrome de l’imposteur. Si vous êtes intéressé par lire cet article : ici le lien.


Dans cet article, je vous propose 6 clés pour dépasser ce syndrome, et gagner confiance en vous.


🔆


1. Soyez bienveillant envers vous-même et valorisez-vous


Soyez bienveillant et doux envers vous-même. Faites-vous confiance. Ne vous traitez pas de « naze » à tout bout de champs. Arrêtez les « j’ai été chanceux qu’il m’embauche », « j’ai été chanceux de recevoir cette promotion », etc. Bien sûr qu’il y a parfois une part de chance. Cependant, ce n’est pas uniquement de la chance. On vous a offert cette opportunité ou cette promotion d’abord parce qu’on vous croit capable, et que vous le méritez.


Acceptez de ne pas être parfait et bon en tout. Comme chacun, vous avez des points forts et des points faibles. Il vous faut en prendre conscience. D’ailleurs, vous pouvez faire une liste de vos compétences factuelles. Cela vous aidera à mieux vous connaître.

De même, rendez-vous compte de votre chemin pour arriver jusque-là. Très certainement, vous avez un parcours adéquat, ou atypique, mais tout aussi approprié pour le rôle que vous avez aujourd’hui. Reconnaissez vos accomplissements.



2. Acceptez les compliments


Lorsque l’on souffre du syndrome de l’imposteur, il est généralement difficile de recevoir les compliments. Ils sont à chaque fois détournés par des réponses du type : « C’est parce que si, […] », « c’est parce que ça, […] ». Ainsi, apprendre à recevoir les compliments et simplement dire « merci » fait parti des actions pour lutter contre ce syndrome.



3. Échangez autour de vous


Il est toujours intéressant de demander à vos collègues des retours. Vous pouvez par exemple leur demander : qu’est-ce que vous faites bien, et qu’est-ce que vous pourriez améliorer. Cela vous aidera à mieux vous connaître. De même, cela vous permettra de vous rendre compte de la manière dont vous êtes perçu par les autres au sein de votre entreprise.


D’autre part, osez partager votre souffrance et vos peurs avec votre entourage proche. Choisissez des personnes positives et bienveillantes, prêtes à vous écouter. Ces personnes-là vous aideront à vous rendre compte que vous n’êtes pas arrivé là où vous êtes par hasard, mais par votre travail et vos capacités. Vos impressions et vos peurs sont seulement dans votre tête.



4. Arrêtez de vous comparer


Il est commun que les personnes atteintes du syndrome se comparent énormément aux autres, et se disent dans leur tête : “Aglaé est tellement plus intelligent, et Martin fait tellement mieux le travail que moi”. Évitez de vous comparer, notamment si vous vous comparez à des personnes qui sont plus expérimentées que vous. Soyez vous-même. C’est votre authenticité qui est importante.



5. Formez-vous


Si vraiment vous sentez que vos faiblesses sont pénalisantes. Faites des formations pour réduire ce manque de compétence. D’ailleurs, vous pouvez demander à votre manager de financer une formation. S’il refuse, il existe des plateformes pour apprendre en ligne, comme EDX Courses ou même LinkedIn Learning. Les coûts ne sont pas exorbitants, et on y trouve tous types de formation. D’autres sites proposent des cours gratuits. Le seul ennui est qu’il vous faudra trouver du temps et de la concentration pour venir à bout des vidéos.


De même, si vous vous sentez faible en présentation, Work in Happiness propose des moments sous forme de Meetups en ligne pour expérimenter et améliorer la communication orale.


Dans tous les cas, je vous conseille de continuellement continuer à vous former en suivant des vidéos de formation, en participant à des séminaires, etc. pour continuer à apprendre et à vous développer. Cela vous aidera à vous sentir compétent dans ce que vous faite.


6. Prenez soin de vous


Recentrez-vous sur vous-même. L’une des conséquences du syndrome de l’imposteur est le niveau de stress engagé au quotidien. Ce niveau de stress résulte notamment de la peur de l’échec. Ainsi, prenez du temps pour vous en faisant une activité qui vous détend comme le yoga, la méditation, la sophrologie, des balades quotidiennes, ou même le sport.


🔆


En conclusion, le syndrome de l’imposteur touche la plupart d’entre-nous à un moment donné dans notre vie. Il s’agit alors de communiquer votre souffrance autour de vous, pour dédramatiser, mais aussi et surtout, pour prendre conscience de votre manque d’estime de soi.

Soyez conscient que vous n’êtes pas arrivé jusque-là par hasard. Des gens ont cru en vous, et ont très certainement eu raison de croire en vous. Le facteur chance n’est pas aussi élevé que vous le pensez. De par votre parcours et votre expérience accumulée, vous êtes simplement crédible.

Si je n’avais qu’un conseil à donner, c’est bien celui-là : Croyez en vous, vous avez les capacités et le courage de mener à bien votre travail.


🔆


Pour vous tenir au courant de tous nos prochains événements et publications, inscrivez-vous à notre newsletter !

>> Pour vous inscrire, cliquez ICI ! <<